Le bouchon, c’est ce qui reste quand on a tout oublié !

Une nouvelle exposition se tiendra à partir du Vendredi 4 décembre au café le Hublot (17 Rue Paul Bert – 13100 Aix-en-Provence) sur le thème du bouchon. Le vernissage s’y déroulera à partir de 19 h et sera suivi d’un concert.

7 Saint estèphe hstL’art sort de la cave, car les toiles seront en plein lumière! Le bouchon est le thème central de cette présentation, symbole de légèreté, de par sa matière, le liège, qui flotte au gré des vagues. Le bouchon est le signe annonciateur de la fête, que l’on délaisse sur une nappe, mais que l’on conserve dans un bocal tel un trophée…

Les bouchons présentés sont fiers, tels des portraits. Chacun a sa personnalité, son terroir, même le bouchon de la bouteille à la mer, malmené par les éléments, mais toujours debout !

26 Allégorie I hst2

Mais dans cette exposition, au-delà de la présentation de la présentation purement statique, les bouchons sortent de leur équilibre pour rentrer en mouvement dans une allégorie du monde moderne. La fragilité du monde actuel se résume à un équilibre instable et précaire où tout peut être remis en question du jour au lendemain…

L’exposition  se tient au Café le Hublot – 17 Rue Paul Bert – 13100 Aix-en-Provence, dans le centre ville à proximité de la Place de la Mairie, pendant le mois de Décembre.

Le bouchon, c’est ce qui reste quand on a tout oublié !

5 thoughts on “Le bouchon, c’est ce qui reste quand on a tout oublié !

  • 23 juin 2016 at 19 h 15 min
    Permalink

    Pour ma part, j ai vécu l expérience une fois à la fin d’un repas de famille, près d’une voie rapide juste après avoir passé un gros trou normand… Le bouchon qui avait atterri dans ma poche est toujours là, 20 ans après… probablement suite à mon passage dans le trou d eau, je ne sais plus. C’est si vrai, le bouchon, c’est effectivement ce qui reste quand on a tout oublié !!

    Reply
  • 18 juillet 2016 at 17 h 55 min
    Permalink

    Son usage etait deja connu des Grecs qui obstruaient les amphores avec du liege recouvert de platre ou de resine. Le bouchon de liege est ensuite eclipse par une cheville de bois recouverte de tissu. Ce n’est que vers 1728 qu’il reapparait au service des bouteilles de champagne. Le premier brevet du tire-bouchon , rendu necessaire pour ouvrir les bouteilles ainsi bouchees, est depose par Samuel Henshall en 1795

    Reply
  • 14 août 2016 at 19 h 39 min
    Permalink

    Les collectionneurs de bouchon se nomment des Buttappoenophiles . L’ « Ecrin de Bouchon » est un objet de luxe permettant a son possesseur de conserver, d’exposer ou d’offrir le bouchon d’une bouteille de vin exceptionnelle.

    Reply
  • 30 janvier 2017 at 23 h 47 min
    Permalink

    Bonjour, encore un beau post explicite et court. J’affectionne lire tes textes prenants qui nous présentent toujours de bonnes informations. Amicalement. Un lecteur de vos écrits

    Reply
    • 31 janvier 2017 at 20 h 06 min
      Permalink

      Merci à toi lecteur ! l’aventure continue, une prochaine exposition est en cours de préparation, pour écrire de prochains chapitres.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *